Brussolo: l'auteur
Brussolo : son oeuvre



Brussolo


Jehan de MontpérilCrazy Bodybuilder



JEHAN DE MONTPERIL LE CHEVALIER SANS TERRES


- Dessin de Mélanie -

Télécharger cette fiche

LE PERSONNAGE :

Bûcheron recruté d'office par son seigneur et maître, Jehan fait partie de cette piétaille, de cette chair à chevaux placée là pour entraver de leurs corps la progression de la chevalerie. Lors de sa première et unique bataille, armé de sa seule hache, son instinct de survie lui fait "casser" du cavalier autour de lui. En mourant, son seigneur le consacre, pour ses hauts-faits guerriers, Jehan de Montpéril, chevalier sans fortune, sans même la connaissance du métier des armes. Avant de mourir, son seigneur lui donne son épée et une motte de terre pour tout domaine (qu'il conservera avec lui dans une bourse). A partir de cette date, il se fait routier et convoie pour des monastères des marchandises précieuses. Il guide et protège des voyageurs et des pèlerins, leur permettant de traverser des régions sans se faire rançonner, ni par les seigneurs qui prélèvent différents droits de péages, ni par les bandes de brigands qui hantent les forêts. Sur les routes qu'il parcourt, ce chevalier errant (car sans terres et sans lignée) fera preuve à diverses reprises de grandes qualités d'analyse et de déduction et acquerra une réputation de fin limier. Jehan est un anti-héros, un héros terriblement humain, faible, indécis, projeté dans des aventures qui le dépasse largement. S'il est prêt à enfourcher les croyances de l'époque sur le Diable, son bon sens le remet toujours sur le bon chemin. Ecoutons l'auteur parler de son personnage : " Jehan vit dans un monde où la vie est brève et ne vaut pas grand-chose. La mort est quotidiennement présente. La vie est très courte, notamment pour les enfants. Jehan est empêtré dans ses croyances, coincé entre le paganisme et le catholicisme. À 33 ans, c'est déjà un vieil homme ou presque, il se trouve à une période charnière d'un monde en mutation. Il ne sait pas ce qu'il doit croire, il est en pleine confusion. Il veut survivre avant tout. Ce n'est pas un champion de la vérité, une sorte de Guillaume de Baskerville, comme chez Umberto Eco, non, il essaye tant bien que mal de se dépêtrer du bourbier où il est tombé. Il avance au hasard, à tâtons. Il se bat avant tout contre la machine qui essaye de le broyer. "(propos recueillis par S. Le Moullec in Parallèles : précis de l'imaginaire n° 6, I/1998).


SES AVENTURES :

Dans sa première aventure intitulée Le Château des poisons, Jehan est recruté par Dorius, un petit moine grassouillet pour assurer sa sécurité pendant la mission que celui-ci effectue pour le Comte Ornan de Guy qui va se marier. La mission accomplie, nos voyageurs, sur la route du retour, rencontrent Irana, la belle trobairitz. Celle-ci lui confie un secret : le comte est lépreux et s'il se marie, il contaminera et entraînera la mort de sa jeune épouse. Irana veut intervenir et convaincre Jehan d'empêcher ce mariage. Celui-ci peut-il se dérober alors qu'il a été condamné par Saint Hilbert à faire triompher la vérité chaque fois que l'occasion lui en est donnée ? Dans sa seconde aventure narrée dans L'Armure de vengeance, Jehan est recruté par le Baron Thibault d'Estriviers, pour surveiller et s'assurer, le temps qu'il faudra, qu'une armure maléfique ne ressorte pas du trou où Jehan l'aura fait enfouir au cœur d'une forêt profonde. Cette armure forgée par Jod est pourtant révolutionnaire. Elle donne l'invinciblité à ceux qui peuvent la porter. Mais elle a une mauvaise réputation, provoquant par épuisement ou accident, la mort de ceux qui veulent l'acquérir. On raconte aussi qu'elle sait se mouvoir seule, la nuit, et qu'elle garde en mémoire des gestes accomplis par les chevaliers lors des combats. Cette cuirasse appartient à Sigrid, la fille de Jod, qui l'expose dans les foires, l'entretient et la loue à des chevaliers le temps d'un tournoi. Alors que l'armure vient d'être enterrée, Jehan entend celle-ci gratter son cercueil. Sous un orage violent, il l'ouvre et sauve ainsi Sigrid d'une mort certaine par étouffement. Elle avait été enfermée à l'intérieur de l'armure et devait se faire enterrer avec elle selon les ordres du Baron qui a découvert ses trois enfants égorgés après avoir essayé l'armure. Mais celle-ci est à nouveau libre, libre de tuer, d'assassiner. Et c'est ce qui se passera dans le château de Philippe de Guignes, ce baron qui veut la posséder. Pour Jehan commence une traque éprouvante mêlant épouvante et horreur.



BIBLIOGRAPHIE :

LIVRES :
- Le Château des poisons :

Ed. du Masque, coll. Les grands formats, 02/1997 - Ed. Grand Livre du Mois, 02/1997 - Ed. VDB, coll. Voir, 09/1997 - Ed. LGF, coll. Le Livre de Poche Thriller n° 17055, 11/1998.- L'Armure de vengeance :
Ed. du Masque, coll. Les grands formats, 02/1998 - Ed. du Grand Livre du Mois, 02/1998 - Ed. VDB, coll. Voir, 10/1998 - Ed. LGF, coll. Le Livre de Poche Thriller n° 17096, 11/1999 - Ed. France-Loisirs, coll. Piment, 05/2000.

K7 AUDIO :
- Le Château des poisons :
Ed. VDB, coll. Livres/K7, 09/1997. Retirage 1998.- L'Armure de vengeance :
Ed. VDB, coll. Livres/K7, 10/1998.

DIVERS :
- BD Montpéril, le château des poisons de Mélanie Karali, Ed. 3ARP, 03/1998.
- Extrait du manuscrit (chap.1) du Château des poisons in Brussolo-infoS n° 15, 02/1997 pouvant être relié en un petit fascicule de 16 pages. - marque-page L'Armure de vengeance, Clip'tou, 05/1998.

- Fiche établie par Jean-Marie David -



LE CUTURISTE FOU " CRAZY BODYBUILDER "


- Dessin de Angoria -


LE PERSONNAGE :

Avec le Docteur Squelette, le Culturiste Fou est l'un des plus grands personnages mythiques créés par Serge Brussolo. Il apparaît dès Opération "serrures carnivores" en héros de comics protoplasmiques. Dans L'Homme aux yeux de napalm, c'est un héros de cinéma. Nous y apprenons que "le culturiste fou est un athlète qui a été frappé par la foudre alors qu'il s'entraînait au sommet d'un building, à New-York. Une nuit, alors qu'il attaquait sa 6eme levée avec une barre chargée à 115kg, un éclair a jailli des nuages pour frapper les disques de fonte. La décharge ne l'a pas tué mais au contraire a décuplé sa force, et depuis, il est devenu une sorte de justicier en slip de bain rouge qui se promène à travers le monde, la jungle, et toutes les mers du globe pour vaincre le crime.
Le problème c'est que parfois, quand la force inemployée commence à bouillir en lui, il a des crises de puissance et se met à tout casser autour de lui. Dans ses moments-là rien ne peut l'arrêter et il dévaste tout "( pp.50-51). C'est dans Derelict (p.51 ) que nous en savons le plus sur lui : Molloy Mc Molloy, un ancien du Vietnam, a pour habitude d'aller secouer la fonte sur la plage de Venice (Californie). un soir d'orage, la foudre s''abattait sur lui, attirée par l'haltère qu'il brandissait au-dessus de sa tête. La décharge ne l'a pas tué, mais a éveillé en lui d'étranges pouvoirs paranormaux. Dès cet instant, Molloy McMolloy est devenu une sorte de détective extralucide capable de prévoir les crimes deux heures avant qu'ils ne soient commis. Deux heures, pas une minute de plus. Se heurtant à l'incrédulité des services de police, il doit lutter par ses propres moyens pour identifier, localiser et sauver la future victime entrevue au cours de sa transe cataleptique. Ses visions se produisent chaque fois qu'un orage éclate au-dessus de la ville. Les victimes potentielles sont toujours des filles magnifiques.


LES LIVRES :

La saga du Culturiste Fou est l'œuvre du romancier populaire Oswald Caine. Six romans paraissent chaque année. La série se vend à des millions d'exemplaires. Bumper, son éditeur, incarne le père spirituel de la série du Crazy Body Builder qui raconte ses exploits imaginaires. Les romans se déroulent en cent vingt minutes, à un rythme extrêmement rapide. La couverture en relief où saillent les pectoraux du détective extralucide a colonisé tous les tourniquets des drugstores. Exemples de titres (il en existe plus d'une soixantaine) :Le Culturiste fou et la fille aux yeux de panthère - Le Culturiste fou et la femme aux seins d'acier - Le Culturiste fou contre l'Assassin qui saignait du nez( p. 157, Sécurité absolue)Dans Opération serrures carnivores, il apparaît en héros de comics protoplasmiques. " Les images ont la consistance des crèmes desserts à base d'algues et une certaine brillance évoquant la peau d'une grenouille humide". Sur chaque magazine figure cette mention: " doit être consommé avant la fin de la semaine. "Les images en sont parfumées à la vanille de synthèse. Sachez apprécier avec modération " (p.51).


LES LECTEURS :


DansL'Homme aux yeux de napalm, il est vénéré par Jean-Jacques, I'ami body-builder de David Sarella. Dans Derelict, on apprend que le Crazy Body-builder est rapidement devenu une légende à Venice. Le phénomène s'est changé en épidémie. Toutes les villes de la côte ouest ont été contaminées. Oswald Caine tombe sur de nombreux fans. La plupart du temps, ceux-ci se contentent de quémander une dédicace. Mais dans Sécurité absolue,deux de ses fans veulent le tuer après qu'il leur ait signé sa dernière dédicace (p.158)



L'AUTEUR :

Oswald Caine (héros de la mini-série Serial Thriller) est l'auteur de la saga du culturiste fou éditée par Murphy Mac Murphy alias Bumper. Le succès populaire de cette saga a enfermé Caine dans une sorte d'esclavage doré. Il souffre de sa condition de ghost writer. Pour ne pas basculer dans la folie comme son ex-femme, Mary-Sue (la fille de Bumper) qui se prend pour un virus déguisé en femme et vit dans un appartement-bulle sans contact avec l'extérieur (Dérélict), il renoue de temps à autre avec son passé de routard. Il se lance alors dans d'invraisemblables chasses au trésor qui se produisent en Amérique du Sud ou dans le désert de Mohave en Californie. Il s'accorde une heure d'écriture quotidienne (sa drogue, son médicament, sa seule façon de survivre à l'esclavage dans lequel l'avait plongé le succès regrettable du Culturiste fou / Derelict p. 46). Il mène une double vie : auteur de best-sellers de drugstores aux USA et routard vieillissant hors des frontières. Bien sûr, Oswald Caine ressemble furieusement à un autoportrait jubilatoire de Serge Brussolo.



L'EDITEUR :

Bumper, surnom de Murphy Mac Murphy est l'éditeur d'Oswald Caine et le P.-D.G. des éditions Screaming Black Cat. Secoueur de fonte invétéré, il passe le plus clair de son temps sur la plage de Venice où il est l'idole des body builders. Il s'entraîne en slip léopard avec pour seul bagage un téléphone cellulaire et une serviette de bain. Cependant, derrière son personnage caricatural de culturiste vétéran du Vietnam, il dissimule des activités classées Secret défense. Il a investi beaucoup d'argent dans des secteurs aussi différents que l'industrie chimique de pointe ou l'aviation civile. Figure hors-normes il a envoûté Caine et le pousse à écrire par procuration, comme un ghostvvriter. Il joue lie rôle du véritable crazy bodybuilder, Le Culturiste Fou incarnant son portrait fantasmé. Il nie la dimension intellectuelle ou spirituelle de son travail d'éditeur. Sa spécialité reste la littérature populaire, le bon gros divertissement qui ne coûte pas cher et qui rapporte un maximum.


LES FILMS :

L'Homme aux yeux de napalm : Zig Horst est le nom de scène de l'acteur jouant le rôle du culturiste fou. son véritable nom est Gianni Papalazzi. Il est vachement balaise. On dirait que chacun de ses muscles a été gonflé à la pompe à Vélo et quand il plie un bras, on voit tous les tendons, les veines, les nerfs. " (p. 50). Avant qu'il ne se spécialise dans la série du Culturiste fou, Zig Horst a joué dans des péplums comme Ulysse et le Cyclope (p.215).



BIBLIOGRAPHIE :

Opération "serrures carnivores" - L'Homme aux yeux de napalm - Derelict/Avis de tempête - Sécurité absolue - Bunker.

- Fiche établie par Jean-Marie David -




Biblio générale
Biblio Fleuve noir
Biblio nouvelles
Oeuvres revues
Personnages
Couv. Peggy Sue
Adaptations



Rechercher :